Pour HEC Paris, l’Europe n’est pas qu’un marché

Comment expliquer l’Europe économique avec pédagogie? Les réussites, mais aussi les défis de l’euro et du marché intérieur?

Invité au European Symposium de HEC Paris jeudi 7 février, j’ai eu le plaisir de débattre avec des étudiants français, allemands, autrichiens, belges, russes ou encore luxembourgeois.

Clairement, la complexité des sciences économiques ne doit pas être un obstacle infranchissable pour vulgariser les enjeux européens. De la réforme des manuels scolaires à l’engagement de tous dans le débat public, il y a de nombreuses pistes souvent inachevées, à approfondir d’urgence.

Paul, qui vient d’Allemagne, se demande comment intéresser des publics très différents. J’ai pu partager certaines leçons acquises au cours de mes échanges sur le terrain depuis 2005, en rappelant que l’écoute de notre interlocuteur est fondamental pour, justement, lui répondre.

Un garagiste exposé au diesel sera concerné par sa prise en compte, par l’inspection du travail en France, en tant que produit nocif à la santé. Un détail pour la plupart mais une victoire européenne pour les garagistes et employés d’usines en Europe.

Pour Clara qui vient du Pas de Calais, l’Europe est aussi une affaire de valeurs. Une société multiculturelle, ouverte aux évolutions de notre monde -par exemple sur l’égalité des droits entre couples, peu importe leur orientation sexuelle-, peut déboussoler certaines personnes.

Il faut alors se rappeler toutes les nuances de la construction européenne, qui n’impose pas aux Etats certaines moeurs ou certaines traditions du moment qu’ils respectent leurs propres obligations, la démocratie, les droits de l’Homme et l’Etat de droit. Le mariage pour tous, comme le droit à l’avortement, ne relèvent pas des politiques européennes mais de nos Etats. L’Union européenne accompagne ses évolutions en renforçant nos droits et libertés, sans dénaturer les traditions nationales, qui avancent à leur propre rythme.

Les questions budgétaires et fiscales sont au coeur des revendications des gilets jaunes, d’où l’urgence de favoriser les débats hors des sentiers battus, partout en Europe, avec une nécessaire pédagogie sur ces enjeux importants mais complexes.

Merci aux organisateurs Lucie, Philippe Roukoz, Paul-Alexander, Matthias… sans oublier Anouar El Anouni.

Quelques tracts utilisés pour notre débat:

By | 2019-02-08T19:59:59+00:00 février 7th, 2019|Débats|0 Comments

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contactez-moi sur les réseaux sociaux!