Merci au Lab des Engagés pour ce débat sur l’engagement ce 17 mai à Paris 19, au magnifique café 108.

Mon combat européen continue, je suis heureux d’avoir partagé avec vous les raisons profondes de mon engagement – qui ne s’arrête pas à l’Union européenne, mais à des valeurs et une obligation morale de la défendre, dans ce qu’elle apporte de plus précieux à notre monde: le vivre ensemble, en paix, dans le respect de la dignité humaine.

J’ai apporté à cette occasion quelques photos de Strasbourg de 1945, prises avec ma grand-mère lorsqu’elle avait 16ans, dont la jeunesse fût détruite à jamais par la guerre, qui lui arracha la sœur qu’elle aimait tant. Ces photos, je les ai mises dans les mains de centaines de collégiens et de lycéens lorsque j’étais responsable du programme l’Europe à l’Ecole aux Jeunes Européens-France. Quel contraste avec ce dimanche 26 mai, où nos 510 millions d’Europeens éliront leurs députés pour siéger à Strasbourg.

Le projet européen a une valeur inestimable pour ma grand-mère mais aussi pour moi et mon avenir dans ce continent magnifique qu’est l’Europe. Ne nous reposons pas sur nos lauriers. D’ailleurs, qu’avons-nous fait, nous les petits-enfants de la deuxième guerre? Il nous faut mériter notre paix, notre démocratie, nos droits, nos libertés.

Rendez-vous donc en Ardèche ce samedi, dans la Drôme dimanche et dans le Jura jeudi pour débattre des élections européennes du dimanche 26 mai.

Je tiens aussi à dire bravo à Sonia Cissé pour son combat contre les discriminations envers les femmes et les noires dans le numérique. Binta Sidibe pour son combat pour la sensibilisation de l’opinion publique sur le massacre, actuel, des Peuls au Mali et au Burkina Faso. Merci Adama pour l’organisation, et ton grand sourire qui (re)donne la pêche!

 

View this post on Instagram

Merci au Lab des Engagés pour ce débat sur l’engagement hier à #Paris 19e, au magnifique café 108. Mon combat européen continue, je suis heureux d’avoir partagé avec vous les raisons profondes de mon engagement – qui ne s’arrête pas à l’Union européenne, mais à des valeurs et une obligation morale de la défendre, dans ce qu’elle apporte de plus précieux à notre monde: le vivre ensemble, en paix, dans le respect de la dignité humaine. . J’ai apporté à cette occasion quelques photos de Strasbourg de 1945, prises avec ma grand-mère lorsqu’elle avait 16ans, dont la jeunesse fût détruite à jamais par la guerre, qui lui arracha sa sœur tant aimée. Ces photos, je les ai mises dans les mains de centaines de collégiens et de lycéens lorsque j’étais responsable du programme l’Europe à l’Ecole aux @jeuneseuropeens – quel contraste avec ce dimanche 26 mai où nos 510 millions d’Europeens éliront leurs députés pour siéger à Strasbourg. Le projet européen a une valeur inestimable pour ma grand-mère mais aussi pour moi et mon avenir dans ce continent magnifique qu’est l’Europe. Ne nous reposons pas sur nos lauriers. D’ailleurs, qu’avons-nous fait, nous les petits-enfants de la deuxième guerre? Il nous faut mériter notre paix, notre démocratie, nos droits et nos libertés. Rendez-vous donc en Ardèche ce samedi, dans la Drôme dimanche et dans le Jura jeudi pour débattre des élections européennes du dimanche 26 mai. Je tiens aussi à dire bravo à 🎤 Sonia Cissé pour son combat contre les discriminations envers les femmes et les noires dans le numérique 👩🏽 🎤 Binta Sidibe pour son combat pour la sensibilisation de l’opinion publique sur le massacre, actuel, des Peuls au Mali 🇲🇱. #engagement #unioneuropeenne #cettefoisjevote #xenophobie #prejuges #democratie #europeennes2019 #paris19 #cafe #librairie #debat

A post shared by Schams El Ghoneimi (@schamseu) on