Et si l’UE disparaissait ? Amiens en débat!

Amiens, pour moi, c’est la bataille de la Somme – à laquelle mon arrière-grand-père a participé. En 2020 Amiens sera surtout capitale européenne de la jeunesse.

Quel contraste entre le massacre, en 1916, de 450 000 hommes en 140 jours au nom de la France, de l’Empire britannique ou de l’Empire allemand, et #AmiensForYouth2020. J’avais fait mon TPE au lycée sur les « gueules cassées », ces jeunes hommes mutilés à vie par les éclats d’obus. Aujourd’hui encore, dans les plus vieilles rames de métro et de bus, on peut encore remarquer des panneaux ci-et-là pour nous demander de laisser la place aux invalides de guerre, vestige de ce qu’était l’Europe avant la construction européenne.

En présentant les groupes politiques siégeant au Parlement européen ce vendredi, certains étaient inquiets de constater la montée de l’extrême droite au cœur de cette institution dont nos arrières grands-parents auraient rêvés. Grâce au scrutin proportionnel à un tour le Parlement européen représente davantage la diversité politique de la France que notre propre Assemblée – sans parler du Sénat. Eduardo, venu d’Espagne pour un VIE à Amiens, nous a confirmé que le Cortes espagnol était fortement déformé lui aussi par son mode de scrutin. Westminster, à Londres, n’y fait pas exception avec le first-past-the-post system.

Pourtant, le parlement le plus représentatif et le mieux armé pour réguler la mondialisation – puisqu’il contrôle le niveau européen – est boudé par une majorité de ses citoyens. La moitié des Français ne savent pas qu’il est élu au suffrage universel direct – et nous faisons pire que la plupart de nos voisins à ce titre. Les participants de notre atelier n’étaient que 54% à manifester leur intention d’aller voter aux élections européennes, le 26 mai.

Heureusement, il y a des centres d’informations sur l’Europe comme « Europe Direct » qui organisent des évènements de sensibilisation en France, avec le soutien des autorités publiques régionales, nationales et européennes. D’autres associations, comme The Good Lobby basé à Bruxelles, parcourent l’Union européenne en apportant aux citoyens des outils démocratiques -par exemple sous forme de pétitions- pour rapprocher les citoyens et renforcer la participation de la société à la prise de décision européenne.

Après deux heures de débats et de présentation sur les pouvoirs du Parlement européen et une réflexion sur le Brexit – en d’autres termes, sur la fin de l’Union européenne au Royaume Uni-, nous avons reposé la question. Victoire : 73% comptaient participer aux élections européennes, une jolie performance en peu de temps.

Merci de m’avoir invité, bravo aux organisateurs #AmiensForYouth, Europe Direct Hauts de France et The Good Lobby. La ville d’Amiens est exemplaire dans son dynamisme civique – il y avait beaucoup d’autres ateliers citoyens, à l’occasion des Assises de la jeunesse d’Amiens, et j’ai découvert une ville magnifique – et quelle cathédrale !

Il nous faut atteindre 100% d’intention de participation. Chaque vote influencera les décisions de nos députés européens pendant cinq ans, parfois de manière décisive sur des votes qui nous concernent directement.

Si vous voulez des exemples, je suis là pour vous en fournir, avec plaisir.

By | 2018-09-23T13:46:01+00:00 septembre 21st, 2018|Débats|Commentaires fermés sur Et si l’UE disparaissait ? Amiens en débat!
Contactez-moi sur les réseaux sociaux!